Ils transforment en Ardèche, nous dégustons local !

Ardelaine propose une soirée autour des filières alimentaires locales

Vendredi 28 avril à 20h30, salle des fêtes de Saint Pierreville

Ardelaine est bien connue pour sa longue expérience de filière locale textile autour de la valorisation de la laine. Le restaurant et la conserverie sur le site d’Ardelaine, en s’approvisionnant au plus près de leur cuisine et atelier, sont dans la même démarche. Par ailleurs, plusieurs établissements de la proximité ont remis en route des filières locales.

Nous vous proposons de rencontrer ce vendredi les porteurs de projets de quelques-unes de ces initiatives !

Terre Adélice a été fondée par deux frères, Bertrand et Xavier Rousselle il y a une vingtaine d’années. L’entreprise fabrique des glaces et sorbets à partir de fruits achetés au « moment des récoltes », « choisis à maturité », et « issus des vergers ardéchois ou de la région. Les procédés de transformation et de fabrication restent artisanaux. Depuis 2009, fabrique en majorité des produits issus de l’agriculture biologique.

Nectardéchois : l’idée de la création d’un atelier de jus de fruits à Pailharès est née en 1991, sous l’impulsion de la municipalité. Il s’agissait de dynamiser l’économie et de valoriser les ressources locales, dans une commune rurale isolée. Pari gagné ! En 2010 l’association se transforme en Société coopérative d’intérêt collectif permettant l’implication des collectivités territoriales dans la structure.

Kaopa Café : Laurent Rzen aime le bon café…au point de devenir torréfacteur à Lamastre. Après avoir commercialisé sur Internet, Laurent a créé un « coffee shop » à Lamastre, véritable lieu de vie qui au-delà du café offre une véritable vitrine de produits locaux dans ses étagères.

Malteurs Echos est né dans l’esprit de Marie Bourdon, Guillaume Bourdon et Baptiste François en 2011 à partir du constat que les petites et moyennes brasseries du Sud-Est étaient dépourvues d’un approvisionnement local de malt et d’orge, et que l’offre en malt ne correspondait pas à leurs besoins. Avec les acteurs de la filière, ils ont décidé de créer Malteurs Echos pour produire du malt biologique, monter une filière locale et coopérative, développer l’emploi dans la malterie en favorisant notamment l’insertion sociale.

Les bateleurs ont des idées dans le bocal… et ont créé une large gamme de conserves qui va de la crème de marrons aux cornichons, des plats cuisinés aux confitures, des condiments aux pâtés etc. Ils font aussi des produits à la demande pour des restaurateurs ou distributeurs.

L’association Bergerades, fidèle à son objectif de développement local a investi dans le matériel et les locaux qui ont permis de créer un restaurant et une conserverie, l’idée étant de limiter les approvisionnements à une cinquantaine de kilomètres pour en faire un outil au profit du territoire.

Ils interviendront chacun pour nous faire partager leurs projets et leurs réalisations.

Bienvenue à tous pour cette soirée !
L’équipe d’Ardelaine et de Bergerades.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s